Des chirurgiens qui exercent en institution publique ou privée, qui pratiquent la chirurgie ambulatoire ou l’hospitalisation classique, s’associent pour donner vie à l'expérimentation Ortone.
Français, Italiens, Suisses et Hollandais inscrivent leurs patients de chirurgie de la hanche et du genou dans un suivi de 99 jours.
L’expérimentation n’a pas de but lucratif,elle vise seulement à établir une métrique à l’échelle européenne.

Il vous suffit d'une adresse électronique

  • Vous serez ainsi notifiés dès que votre participation pourra prendre forme via la réponse à différents questionnaires
  • Vous naviguez sur Internet à partir de votre téléphone, de votre ordinateur, de votre tablette… Tous ces périphériques permettent d’interagir avec Ortone

Une expérimentation collective dont le premier rôle est tenu par le patient

// Des chirurgiens, des ingénieurs, des industriels, des institutionnels

Un épisode de vie qui va participer à la réalisation d'un panorama de la qualité de vie de milliers de patients.
L’expérimentation Ortone est menée en partenariat avec votre chirurgien, et en collaboration avec Microsoft.

  • Microsoft, une infrastructure de calcul instantané
  • Santé
  • Hôpital
  • Domicile

Une première mondiale pour une enquête de santé hors murs et en continue

// Des milliers de patients, des dizaines de chirurgiens sur quatre pays

Vous êtes chirurgien orthopédique et vous souhaitez participer ? Ecrivez nous !
Vous êtes patient ? Invitez votre chirurgien à nous écrire !

La posologie ?

// En 4 points

Une mesure de la qualité de vie ne doit pas la mettre à mal. Point de piqûres, de simples courriers électroniques vous invitant à prendre la parole

  1. Indiquez votre adresse électronique à votre chirurgien
  2. Assurez vous d'avoir ajouté [email protected] à votre carnet d'adresses
  3. Vous recevrez un courrier vous invitant à valider votre participation, via la réponse à un premier questionnaire (âge, sexe...)
  4. Ensuite, c'est environ une dizaine de questionnaires qui vous seront soumis sur une période de 90 jours, autant de prises de paroles qui pourraient impacter positivement l'épisode de soins de ceux qui, prochainement, suivront vos pas
  • Courrier électronique
  • Prise de paroles
  • Patients